Nos actualités

Maladies cardiovasculaires : construire un score de risque spécifique à la femme en France

16 février 2022 Être utile aux entrepreneurs

Bien que l’espérance de vie des personnes souffrant de maladies cardiovasculaires ait significativement augmenté au cours des dernières années grâce aux progrès de la médecine (chirurgie et traitements), ces maladies représentent toujours une des grandes pathologies de santé publique en France. Elles sont ainsi la seconde cause de mortalité (150 000 décès/an) et la première cause chez les femmes et les plus de 65 ans.

En finançant une cinquantaine de projets chaque année pour un montant de près de 3 millions d’euros, la Fédération Française de Cardiologie a pris part aux importantes avancées de la cardiologie moderne et se donne les moyens de faire progresser la médecine afin d’améliorer la prévention des maladies cardiovasculaires auprès du grand public et la prise en charge, la qualité des soins et la réadaptation des patients malades.

Mécène pour le cœur des femmes

Investie dans le programme de recherche E3N* Cardiovasculaire depuis 2017, la FFC poursuit la conduite de son projet associatif « Cœur, artères et femmes » qui vise l’amélioration de la santé cardio-vasculaire de la femme. A ses côtés, Entrepreneurs & Go s’est engagé en abondant le financement de ce programme avec la volonté de contribuer à une meilleure prise en compte des enjeux de santé des femmes.

Porté par deux équipes aux expertises complémentaires, l’Institut Cœur Poumon du CHU de Lille et le Centre de Recherche en épidémiologie et Santé des Populations (CESP) de Villejuif, l’objectif est d’établir, à partir de la cohorte E3N, exclusivement féminine, composée de 100 000 femmes de 40 à 65 ans, des scores de risque coronarien spécifique, inexistants actuellement pour les femmes, contrairement aux hommes.

Une connaissance plus fine des spécificités du risque cardio-vasculaire féminin, notamment hormonaux, nutritionnels et reproductifs, offrira à terme la perspective d’engager des actions marquantes de prévention, de permettre un diagnostic plus précoce et de guider les prises en charge thérapeutiques.

Fait plus préoccupant, ces maladies touchent des femmes de plus en plus jeunes, pour lesquelles les facteurs de risques cardio-vasculaires (tels que l’obésité et le diabète) et les modes de vie actuels (stress, activité physique insuffisante, alimentation peu équilibrée, tabac et alcool) laissent présager une augmentation de l’incidence de ces maladies dans les prochaines années.

*E3N (Etude Epidémiologique auprès des femmes de l’Education Nationale MGEN)

Extrait du rapport d’activité 2019-2020 de la Fédération Française de Cardiologie

Zoom sur la Fédération Française de Cardiologie

  • Création en 1964
  • Association reconnue d’utilité publique depuis 1977
  • 300 cardiologues bénévoles
  • 27 associations régionales
  • 17 845 adhérents
  • 269 clubs Cœur et Santé
  • Plus de 18 000 malades en phase de réadaptation cardiaque (phase III) au sein des Clubs Cœur et Santé
  • Les Parcours du Cœur : plus grande action de prévention santé en France
  • 2 000 bénévoles
  • 20 salariés au siège de l’association

Pour aller plus loin

Pour télécharger la brochure « Cœur de Femmes »