Focus sur la BPCO à l’occasion de la journée mondiale du 21/11/2018

ICONIC Women est un programme de recherche médicale mené par le Dr Maeva Zysman dans le Val-de-Marne et en Seine-et-Marne, coordonné par les hôpitaux de Créteil (Hôpital Henri Mondor et Centre Hospitalier Intercommunal), que soutient Entrepreneurs & Go.

Le Dr Maeva Zysman répond à nos questions

Quelles sont les caractéristiques de cette maladie ?

La Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive est une maladie des poumons et des voies aériennes caractérisée par une obstruction permanente des bronches et bronchioles. Ainsi, le passage de l’air vers les alvéoles pulmonaires est freiné, l’oxygénation du sang est perturbée. La BPCO engage le pronostic vital et entraîne un handicap dans la vie de tous les jours avec un essoufflement progressivement croissant, une toux chronique et des bronchites à répétition. En plus de l’atteinte respiratoire, cette pathologie est associée à d’autres maladies (dépression, anxiété, ostéoporose, anémie, problèmes cardio-vasculaires…) ; on parle alors de comorbidités.

Le diagnostic peut être fait rapidement après une consultation médicale et un examen simple et non douloureux appelé épreuve fonctionnelle respiratoire ou spirométrie.

C’est une maladie irréversible qui touche à 45% les femmes et à 55% les hommes à partir de 40 ans. Plus de 3 millions de personnes sont touchées en France.

Pourquoi ce programme de recherche est-il tourné vers les femmes ?

Cette maladie respiratoire est largement sous-diagnostiquée et considérée (aujourd’hui à tort) comme essentiellement masculine. Sa prévalence augmente chez les femmes, associée à une diminution accélérée des capacités respiratoires et une augmentation de la mortalité, suggérant des caractéristiques spécifiques de la maladie selon le sexe. Les facteurs hormonaux pourraient être déterminants dans le développement de la maladie chez les femmes.

Par cette étude, nous voulons décrire les caractéristiques et les symptômes des femmes présentant une BPCO, détectées par spirométrie par des médecins généralistes par rapport aux hommes également atteints par la maladie, ainsi qu’aux femmes fumeuses sans BPCO.

Nous voulons aussi déterminer les facteurs associés (pulmonaires et extra-pulmonaires) au diagnostic et à l’évolution de la maladie à 1 an.

Au stade d’évolution de ce programme, quels sont les résultats que nous pouvons espérer ?

Les premiers résultats attendus de cette étude en fin d’année 2019 visent à :

– obtenir une meilleure connaissance des patientes atteintes de BPCO nouvellement diagnostiquées
– évaluer l’évolution de cette pathologie chez des patientes tout nouvellement diagnostiquées
– mieux connaitre les comorbidités chez ces femmes atteintes de BPCO dans le but de réaliser une prise en charge globale plus adaptée aux attentes des femmes en élaborant des programmes de soins et de sevrage tabagique mieux ciblés.

En savoir plus :
> https://www.lesouffle.org/journee-mondiale-contre-la-bpco-mercredi-21-novembre-2018/
> Lire le document d’information